BLOG

L'Entre-deux

Elle était là, d’apparence tranquille, assise sur son sofa avec une tasse de thé, à regarder son paquet de cigarettes, à regarder l’heure. L’heure à laquelle elle pourrait enfin prendre son premier verre et tirer une bouffée voluptueuse. Elle n’avait, à ce moment-là, plus aucune histoire à raconter, plus aucune image à dessiner, plus aucun sentiment à partager. Un état étrange dans lequel notre amie vagabondait, déambulait, le coeur légèrement à la dérive. Je l'observais ainsi sans qu'elle ne me voit, se doutant tout de même quelque part au fond, que j’existais. Je la connaissais si bien maintenant. Je voyais bien quand elle entamait lentement une sombre descente, quand elle commençait à tré

Posts récents
Archives